Comment réussir la vente ou l’acquisition d’une patientèle ?

Depuis maintenant une quinzaine d’années, la cession de patientèle évolue et se développe car c’est une solution plus pratique pour les infirmières souhaitant s’installer en libéral. Certains formateurs à l’installation conseillent désormais d’acquérir une patientèle plutôt que de partir de zéro pour éviter des déconvenues juridiques, fiscales et financières.

Malgré de nombreux avantages, la cession de patientèle a mauvaise presse, alors comment faire pour s’y retrouver ?

Pourquoi les cessions se développent-elles ?

Plusieurs raisons expliquent la tendance actuelle des cessions chez les infirmières libérales :

  • Longtemps interdites par les tribunaux, les cessions de patientèle sont actuellement légalement autorisées ;
  • La forte concurrence entre les cabinets : le nombre d’infirmières libérales a doublé en dix ans ;
  • Le développement des zones surdotées a limité voire empêché l’installation dans certaines régions
  • Les nouveaux cabinets doivent être aux normes d’accessibilité aux handicapés.

Quels sont les avantages de la cession de patientèle ?

  • Démarrer rapidement son activité et obtenir des revenus dès les premiers mois ;
  • Bénéficier de l’ancienneté du cabinet connu des patients et des prescripteurs ;
  • Permettre à la collègue qui cesse son activité de confier ses patients à un successeur de confiance.

Un petit calcul qui en dit long !

Vous avez vu une petite annonce qui propose d’acheter une patientèle à 15 000 €. Le vendeur vous précise que son chiffre d’affaires annuel est de 90 000 €. Il travaille 15 jours par mois, ce qui lui rapportait mensuellement 7 500 € bruts (90 000 € / 12 mois). Que penser de cette offre ?

Dans la pratique, vous allez emprunter 15 000 € sur 48 mois (4 ans) pour financer cette acquisition. Vous devrez rembourser environ 315 €/mois.

D’une certaine façon, en investissant 315 €/mois pendant 4 ans, vous obtiendrez 7 500 € de chiffre d’affaires mensuel pour 15 jours travaillés.

Or aujourd’hui, il faut plus de 4 ans pour se constituer une clientèle permettant d’avoir un chiffre d’affaires mensuel de 7 500 €. De plus, il faudra travailler en continu sans se permettre de pouvoir rémunérer une remplaçante.

Comment éviter que les patients ne changent de cabinet ?

Tout d’abord, rappelons que les patients sont libres de changer de cabinet. Cependant, dans les faits, c’est très rare surtout si la cession a été juridiquement et financièrement bien encadrée par des sociétés d’audit et d’accompagnement comme Instalidel.fr

Quelles autres précautions à prendre ?

Il est nécessaire de répondre à d’autres questions, comme :

  • Comment bien évaluer le prix de la cession ?
  • Comment être certain qu’un chiffre d’affaires élevé n’est pas lié à des pratiques de cotation des soins remis en cause par les Caisses d’Assurance Maladie ?
  • Comment être certain qu’une remplaçante, collaboratrice ou précédente associée ne viennent après remettre en cause la cession ?
  • Comment s’assurer de la transmission du bail du local ?
  • Comment respecter la législation sur l’accessibilité du cabinet aux personnes handicapés ?
  • Comment éviter que le vendeur ne monte un autre cabinet par la suite dans le même secteur ?

L’équipe d’Instalidel est un intermédiaire de confiance habitué à régler ces problématiques.

1 – Vous avez décidé d’acheter et vous avez trouvé une infirmière qui cède sa patientèle ?
Demandez une évaluation de cette patientèle.

2 – Vous avez décidé d’acheter et n’avez pas encore trouvé de cabinet vous intéressant ?
Déposez gratuitement votre demande et nous vous aiderons à trouver une cession correspondant à vos attentes.

3 – Vous cédez votre cabinet ?

Faites évaluer votre patientèle par Instalidel.fr qui vous accompagnera pour trouver rapidement un acquéreur.

L’équipe Instalidel
Experts en Cession & Acquisition de Patientèle des cabinets infirmiers